Les normes électriques de sécurité

Lors d’une construction ou de la rénovation d’une maison, la tranche de travaux la plus délicate, qui doit être confiée à des professionnels, est l’électricité. En effet, les normes électriques de sécurité encadrant l’installation des câbles et du matériel électrique sont très strictes, car elles ont pour mission de protéger à long terme les installateurs et les utilisateurs.

Qu’est-ce que la norme électrique NF C 15-100 ?

C’est une norme d’installation qui répond à un besoin de sécurisation des systèmes de distribution d’électricité à l’intérieur des bâtiments. Selon l’Observatoire national de la sécurité électrique (mars 2017), chaque année en France 3 000 personnes sont victimes d’électrisation, 40 personnes décèdent d’électrocution, et 50 000 incendies se déclarent suite à un problème de source électrique.

Si la norme électrique NF C 15-100 assure avant tout la sécurité des usagers, elle vise également à une optimisation du confort des utilisateurs, que ce soit dans le cadre familial, professionnel, ou dans les bâtiments publics. Elle encadre une installation électrique performante et viable à long terme, puisqu’elle tient compte des évolutions futures des équipements.

Norme électrique NF C 15-100 : du matériel et des systèmes encadrés

Pour assurer la réussite de sa mission d’amélioration de la sécurité, la norme électrique rend obligatoires des dispositifs et des équipements qui répondent à des critères de qualité et d’efficacité élevés, qu’on doit retrouver sur toute nouvelle installation électrique :

  • Un compteur électrique qui mesure la quantité d’énergie consommée ;
  • Un disjoncteur général, pour pouvoir couper le courant sur la totalité de l’installation ;
  • Un tableau électrique par lequel passent tous les circuits ;
  • Des dispositifs différentiels à haute sensibilité (30 mA), qui détectent les fuites de courant et protègent les installations et les personnes ;
  • Des petits disjoncteurs (disjoncteurs divisionnaires) à l’origine de chaque circuit pour éviter les surtensions ;
  • Des conduits pour assurer la protection mécanique des fils conducteurs ;
  • Pour chaque pièce, un nombre précis de points d’éclairage, de prises électriques, et d’interrupteurs ;
  • Un raccordement à la terre pour toutes les parties du circuit électrique.
norme electricite disjoncteur

Installation du système électrique : faire appel à un professionnel

Il est très vivement conseillé de confier son installation à un professionnel, qui pourra garantir son travail pendant 10 ans et s’assurer que l’installation répond aux exigences de la norme électrique NF C 15-100. Il saura conseiller au mieux ses clients quant aux circuits à créer et au matériel à choisir.

Il interviendra également en cas de panne. En effet, les risques engendrés par une mauvaise installation ou manipulation sont très graves : court-circuit, électrisation ou électrocution, incendie. Mettre en place son système soi-même ou intervenir en cas de panne quand on est un particulier inexpérimenté peut donc s’avérer très dangereux.

L’obligation de diagnostic

Depuis 2009, toute vente de bien immobilier dont tout ou partie de l’installation électrique date de plus de 15 ans (ou n’a pas été remise aux normes depuis ce même délai) est soumise à l’obligation de diagnostic électricité. Celui-ci doit être conduit par un professionnel certifié : il recense et décrit le matériel présentant des risques de contact direct avec des éléments sous tension, et les équipements endommagés, inadaptés ou hors-norme. Il décrit également l’état des conducteurs et de leur protection.

Le diagnostic est valable pendant 3 ans, et son absence entraîne la responsabilité civile et pénale du vendeur ou de son mandataire.